Captain' Mental

La peur causée par les films d'horreur pourrait nous aider à diminuer le stress et l'anxiété

Et si les films d'horreur pouvaient nous aider à mieux gérer nos peurs ? On te dit tout !

3 mn

Hello Captain’


Prépare toi un chocolat chaud, cale toi sous ta couette et lance un bon film d’horreur.

On t’explique pourquoi ils seraient bénéfiques pour ta santé mentale !

« la peur peut avoir des effets positifs sur la mise au point de stratégies d'adaptation » indique Mathias Clasen, directeur du Recreational Fear Lab et maître de conférences en littérature et médias au sein de l'université d'Aarhus au Danemark.


. Comprendre la façon dont notre organisme traite la peur :

Nous avons deux réponses instinctives: le combat ou la fuite. Soit nous affrontons ce qui nous effraie, soit nous fuyons pour échapper au danger. Notre système nerveux sympathique guide cette réponse directement en cas de situation perçue comme dangereuse. Il va déclencher des réactions involontaires comme une augmentation du rythme cardiaque, de la tension artérielle ou l’envoi d’un supplément de sang dans nos muscles pour nous aider à affronter la situation. 

Une fois la menace disparue, le système parasympathique prend le dessus. Il nous aide à nous calmer et la sensation de soulagement apparaît. 


. La thérapie d’exposition :


Elle consiste à confronter le patient souffrant d’une phobie avec celle-ci à travers l’imagination, la réalité ou des images. Cette thérapie a pour but de reprogrammer le centre cérébral de la peur: l’amygdale.

Plus le patient sera confronté à sa phobie dans un cadre rassurant et protecteur, plus elle diminuera. Plusieurs recherches ont confirmé l’efficacité de cette thérapie. 

Scared Boy Meets World GIF


. Les films d’horreur :


Ils pourraient procurer le même effet salvateur. Le spectateur a un sentiment de contrôle sur ses peurs dans un environnement familier et sécuritaire. Il est alors libre de ressentir ses émotions dans le confort que lui apporte son environnement. Une partie de notre cerveau perçoit le danger comme étant réel et déclenche alors le système nerveux sympathique. C’est pour cela qu’il est courant de ressentir un sentiment de soulagement à la fin d’un film d’horreur. 

Dolf Zillman, professeur en sciences de l’information, communication et psychologie à l’université d’Alabama, nous explique que l’exposition à une situation extrêmement effrayante décuple les émotions positives ressenties lorsque la situation est finie.


Une étude a été menée récemment sur plus de 300 personnes. Les personnes friandes de films d’horreur ont une meilleure santé mentale que les personnes qui n’en regardent pas.  


Tu sais ce qu’il te reste à faire Captain’ 😉


L'auteur.e
Halloween / Films d'horreur / Stress / Anxiété / Relaxation / Insomnie / Zen attitude / Tu savais que