Captain' Mental

As-tu une personnalité contrôlante ?

Control freak ou fille cool ? Découvre ton profil et des conseils pour lâcher prise

5 mn

Hello Captain'

Es-tu une vraie maniaque du contrôle ? Notre psychologue Elsa Langlasse te donne 3 points pour te connaître et lâcher prise pour être mieux dans ta peau !
  “Le mieux est l'ennemi du bien."

D’apparence décontractée, cool, mais en réalité jamais pleinement satisfaite, un besoin de perfection toujours assumé et du stress caché derrière une positive-attitude ? C'est la personnalité dite ‘contrôlante’.

“Le ménage n’est jamais fait comme je le voudrais” 

“Il n’a pas rangé le linge correctement “

“Si j’avais réservé les places moi-même, ça aurait été plus vite”

“Je pensais que tu aurais organisé les choses différemment”

“Ton rapport était super mais j’ai noté quelques changements à effectuer…”


Qui est la personnalité contrôlante ?

La personnalité contrôlante se cache souvent derrière une apparence cool et décontractée. Comme beaucoup d’influenceurs du bien-être qui exposent et vivent de leur image sur les réseaux mais qui, en réalité, sont dans un contrôle permanent de likes et de résultats. 

Malgré l’humour et la créativité, ou une apparence zen, se cache une insatisfaction chronique, une orchestration parfaite et sévère du moindre détail, un stress latent et un défaut d’estime de soi ( sympa hein ? ) 

La personnalité contrôlante est un enfer pour soi-même et pour les autres.

Alors êtes-vous une insatisfaite chronique ? Comment vous en libérer et apprendre à lâcher prise, pour vraiment profiter de la vie ? Je vous dit tout !

 

1- Ouvrir les yeux ( pour de bon )

Sharon Martin, psychologue et auteure spécialisée sur la question, identifie les personnalités contrôlantes via les comportements suivants

1. Le besoin d’anticiper et de savoir ce qu’il va se passer quand et comment et quand ce n’est pas le cas cela provoque un inconfort, du stress et de l’anxiété voire de la colère

2. Voir le verre à moitié vide : un esprit critique, même avec positivité, envers soi-même et l’entourage

3. Un perfectionnisme chronique, rien n’est jamais assez bien, il manque toujours quelque chose ou il aurait fallu faire les choses autrement

4. Des comportements autoritaire avec son entourage y compris avec des inconnus

5. L’angoisse liée au changement la difficulté à faire confiance aux autres ( ils ne feront jamais aussi bien que vous )

6. La procrastination dans le quotidien car si vous ne pouvez pas faire les choses parfaitement vous les repoussez puis la montagne de choses à faire vous stresse encore plus.


2-Prendre de la distance : facile à dire oui ! Mais je vous explique... 

À la source du besoin de ce type de personnalité se cache sans surprise une grande fragilité, un manque d’estime de soi (souvent masquée par une sur-confiance), de l'anxiété, de l'angoisse d’où la recherche permanente de sécurisation dans le fait de contrôler. Pour pouvoir sortir de cette spirale, regagner une vie stable et être en paix avec soi-même et avec son entourage, il faut apprendre à se distancier de cette recherche de perfection et de contrôle.

Comment ? Quand une situation se présente à vous avant d’agir demandez-vous : 

-Qu’est-ce qu’il pourrait se passer si je ne contrôlais pas cette situation/ personne ? Ou si le résultat de mon action n’était pas parfait comme je le voudrais ?

-Lorsque j’imagine le scénario de cette réponse : suis-je en train de dramatiser ? Comment réagiraient les autres ? 

-Listez 2 ou 3 issues positives et bénéfiques qui pourraient résulter de cette action si vous décidez de lâcher le contrôle

-Mettez-vous un timer pour vous obliger à prendre des pauses dans votre journée pour vous relaxer complètement via la médiation même en 90 secondes comme ici, ou via des exercices de respiration excellent pour vous ancrer dans le présent mais également pour votre corps et votre système immunitaire.


3-S’entraîner, se mettre en situation de stress (ça va bien se passer !) 

Lâcher le contrôle demande de l’entraînement, les spécialistes de la question appelé : “thérapie de l’acceptation et de l’engagement” nous invitent à comprendre que dans cette première étape du changement la clef est d’admettre la différence entre : ce qui est à notre portée et que l’on peut contrôler et ce qui ne l’est pas et qui échappe à notre contrôle ( et c’est ok ! ) 

Par exemple : La gestion et l’amélioration du rapport que je dois rendre à ma boss est à ma portée, mon évaluation par ma boss elle ne l’est pas.

La deuxième étape vise à se mettre en situation :

Se fixer des buts mesurables et acceptables.

Sharon Martin évoque dans ces récits l’expérience d’une patiente en surpoids qui souffrait terriblement de son image mais n’arrivait pas à se mettre au sport. Cette patiente n’arrivait pas à trouver le moment “parfait”, qui dans ces critères, devait durer 45 minutes, être fait 1h après manger, et ce tous les jours ! Si elle n’arrivait pas à finir un cours ou ratait un jour dans la semaine s’en suivait une frustration et un découragement intense accompagné d’un besoin de contrôle sur compensé dans d’autres situations de son quotidien.

Parks And Recreation Thumbs Up GIF


  

L’exercice a été ici de proposer un protocole d'actions à la patiente dont un planning de 3 séances de 15 à 20 minutes par jour au lieu de 45 minutes tous les jours pour apprendre à lâcher le contrôle et à lutter contre le besoin de perfection et la procrastination associée

Aujourd’hui les thérapies brèves (TCC) permettent de venir à bout des comportements tels que celui-ci. En quelques séances, le patient peut, avec l’aide du thérapeute comprendre son fonctionnement et mettre en place des actions concrètes pour changer et ainsi s’apaiser lui même et son entourage.  


Le conseil du thérapeute : 

Créez votre mantra. Répètez-vous le chaque jour avec assurance. Cela vous permettra de gagner en confiance, en discipline et en lâcher prise

Des études cliniques réalisées par le European Journal of integrative Medicine nous prouvent que les effets du mantra sur le cerveau sont très positifs. Les mantras nous permettent de gagner en connectivité en mémoire verbale et en action positive


Pour créer votre mantra essayez de le poser de façon neutre et positive jamais négative. Utilisez vos mots à vous, affichez-le un peu partout dans votre espace de vie pour le voir au quotidien.

Des idées de mantras : 

-Tout va bien aller, je peux lâcher prise car tout ira bien

-J’accepte que les choses ne soient pas toujours parfaites ou faites à ma manière et c’est ok

-Fait est mieux que parfait 

-Je suis libérée je suis capable de faire face à l'incertitude 

J’embrasse les imperfections de ma journée.

Prenez soin de vous et n'hésitez pas à me contacter pour une consultation !


L'auteur.e
Elsa Langlasse
Personnalité / Contrôle / Stress / Anxiété / Bien-être / Zen attitude / Développement personnel / Angoisse / Fatigue / Réconfort